Notre aventure en Belgique 2012-2013

Notre aventure en Belgique 2012-2013

Visite de Gand et de Bruges

La semaine dernière fut dévouée au tourisme grâce à la visite de Marie-Eve (a.k.a. Mabie ou Mabicyclette, soeur de Max) et David (a.k.a. Dave, beau-frère, buveur émérite d'une bière de 100 cl à Bruges). Ils sont restés avec nous une semaine, ils ont visité Bruxelles (svp prononcer Brusselles) deux fois dont une en grande profondeur..., ils ont visité Anvers, Gand, Bruges, sont ensuite partis vers Paris pour deux nuits avant de revenir au Québec. Jeanne et moi les avons accompagnés pour la visite de Gand et la journée de congé de jeudi dernier fut passée en famille à visiter Bruges!

 

Gand est définitivement une ville qui nous a impressionnés, tant par son architecture que par ses canaux, la disposition des rails de Tramway partout à travers les rues et par les vélos téméraires. Quand on marche à Gand, il faut surveiller les voitures à quelques endroits car plusieurs sont quand même consacrés aux piétons, il faut demeurer attentifs aux tramways car parfois on peut se trouver sur un rail et oublier et il faut surtout, mais surtout, écouter et être attentifs aux vélos car beaucoup de gens se déplacent à vélo et ma foi, ils n'arrêteront pas pour vous laisser passer. Pas une question d'amabilité et ou civilité, simplement une question de "on se déplace ici à vélo et on a pas le temps d'arrêter pour les touristes qui ne regardent pas où ils mettent les pieds". Et Dieu sait que j'en avais d'l'air d'une touriste avec ma carte de la ville dans les mains, ma grosse caméra dans le coup et mon petit pique-nique :) La première chose que nous avons remarquée à Gand est la quantité d'églises et de bâtiments historiques présents dans une superficie assez restreinte, c'est absolument superbe. La cathédrale de Saint-Bavon par exemple est  impressionnante et il est possible de monter les 444 marches de la tour afin d'y admirer la ville. De plus, nombre d'oeuvres d'art y reposent, dont le mondialement célèbre Agneau mystique d’Hubert et Jan van Eyck datant de 1432. Nous n'avons observé la cathédrale que de l'extérieur, manquant un peu de temps et de jus puisque nous avions visité le Château des Comtes juste avant.

 

Le Château des Comtes est donc une autre curiosité qu'il ne faut pas manquer. Reconstruit par Philippe d'Alsace en 1180, le Château offre entre autres une vue splendide de la ville depuis son donjon et dispose de différentes expositions à l'intérieur (chambre de tortures avec outils à l'appui, armes utilisés par les chevaliers dont une épée haute approximativement de 2 mètres, etc.). La visite dure entre 1h30 et 2h et Jeanne a été capable de me suivre tout au long, incluant la montée des escaliers en colimaçon et en pierres pour se rendre dans les tours et dans les différentes caves. Pour une fillette de 3 ans, c'est assez incroyable parce que ses escaliers sont tout sauf rassurants et plaisants à monter ou descendre. Il est évident que ma visite fut de plus courte durée car à un certain moment, Jeanne en avait assez par exemple de la salle de torture.....' maman, regarde le lit, c'est un beau lit', alors qu'elle me pointe un lit de torture avec des courroies pour attacher les pieds et les mains des prisonniers...

 

Nous avons pique-niqué sur le Quai des Herbes, juste à côté du magnifique Pont Saint-Michel à partir duquel le point de vue sur Gand est unique et permet de comprendre la splendeur de la ville. Cet endroit est d'ailleurs qualifié le coeur ardent du centre-ville gantois par les habitants de la ville. Plusieurs bâtiments qui se trouvent tout au long de l'eau ont conservé leur façade authentique, une promenade le long du quai est donc tout à fait indispensable lors de votre visite. Nous avons également déambulé dans les rues autour du centre-ville à la recherche de boutiques uniques ou de trésors pour terminer notre journée par un café au Starbucks gantois, ouvert seulement depuis octobre 2011 et le 6e seulement implanté en Belgique. Fait unique concernant celui-ci, il est le premier Starbucks à ne pas être relié à une gare ou un aéroport. Dans la petite rue à côté du bar à café se trouve le discret Mokabon, où les locaux recommandent de déguster la meilleure gauffre belge en ville. Discrètement, je me suis donc faufilée au Mokabon pour commander 3 magnifiques gauffres et nous les avons dégustées en buvant notre café sur la terrasse du Starbucks tout en admirant la place, l'ancien bâtiment de la poste et les gantois.

 

Jeudi: direction Bruges! J'en avait tant de souvenirs car nous étions bien sûr allés à Bruges lors de notre grand périple en 1992-1993. Dans ma tête de fillette de 12 ans, j'avais des cygnes, de l'eau, le calme, la dentelle en tête, c'était ce que mon cerveau avait retenu de cette magnifique ville, aussi qualifiée de Venise du Nord. Les mêmes choses s'y trouvaient mais avec un peu moins de féérie. En premier lieu, je blâme la météo belge sournoise qui ne nous a pas accordé un seul rayon de soleil en cette journée de visite mais aussi la présence d'une foule étonnante réunie pour une journée spéciale: la parade de l'Ascension (ou plutôt appelé la Procession de Saint-Sang). Nous avons visité Bruges lors d'une des journéee les plus touristiques de l'année.....35 000 personnes (incluant 5 qui n'avaient aucune idée de ce qui se passait!!). Notre visite a donc plutôt mal débutée car nous ne pouvions sortir du centre de Bruges qui, soit dit-en-passant est déjà assez petit merci. Les rues étaient bloquées en quadrilatère, la procession passait partout et ce, pendant plus de 2 heures. Il faut toujours profiter d'une situation alors nous avons fait un premier arrêt à tout hasard dans une boutique qui s'avérait être une des plus grandes boutiques de bières au monde (selon leur propre pub évidemment...). On y a perdu David et Mabie pendant quelques dizaines de minutes!! La boutique vend aussi des friandises, du chocolat de toutes sortes, vaisselle, biscuits, bref, un arrêt s'impose pour des victuailles. Nous avons donc arpenté quelques boutiques, s'arrêtant ici et là pour du chocolat (Bruges est quand même LA capitale du chocolat), un papillon en dentelle pour Jeanne, du thé, etc.

 

Après avoir réalisé que nous ne pouvions sortir de la Procession et que nous étions destinés à en être témoin, nous sommes demeurés environ 45 minutes sur un coin à tenter de voir les multiples acteurs qui prenaient part à ce théâtre de rue ambulant. Les gens sont déguisés et ont tous un rôle précis à jouer, des familles entières se prêtent au jeu selon les dires d'une commerçante qui regardait la Procession avec nous. Une genre de crèche vivante chez nous mais multiplié par 1000!! Selon Wikipédia:

 

La procession du Saint-Sang, est une grande procession religieuse, datant du Moyen Âge, qui a lieu chaque année le jour de l'Ascension à Bruges, en Belgique. La pièce maîtresse en est un reliquaire contenant des gouttes de sang coagulé du Christ imbibées dans un morceau de terre rapporté de Jérusalem par Baudouin de Flandre. La procession fait revivre le retour de Thierry d'Alsacede la deuxième croisade en 1150. Plus de 3 000 personnes participent au spectacle, qui est aussi appelé Brugse Schoonste Dag (le plus beau jour de Bruges). L'événement conserve son aspect spirituel et rituel, et de nombreux évêques, prêtres et religieuses viennent y participer. L'événement a été reconnu en 2009 par l'UNESCO comme faisant partie du patrimoine culturel immatériel de l'humanité.

 

Tirant parti de la foule qui était séduite par ce spectacle, nous nous sommes dirigés vers une terrasse déserte afin d'y déguster des frites, croquettes au fromage et boissons afin de relaxer et attendre la fin de la Procession. C'est donc avec étonnement que le beau-frère se commanda une bière énorme....100 cl!! Le serveur a insisté 2 fois pour lui faire comprendre que c'était gros une bière comme ça, ayant sans doute peu confiance aux aptitudes du Québécois à boire de la bière belge. Eh bien, ce fût avec des 'thumbs-up' que le serveur salua Dave lors de notre départ, étant parvenu à boire son monstre de bière non sans avoir un peu plus tard la vessie prête à exploser (désolée Dave, je devais en parler!!). On est donc repartis pour un autre petit tour à travers les petites rues de Bruges, non sans passer devant le musée de la frite (unique au monde) et d'autres multiples boutiques.

 

Ayant lu sur un site web fort intéressant (//www.use-it.be/) qu'il fallait déguster la bière De Garre sur la rue de Garre dans le quartier de Garre à Bruges, nous nous sommes ensuite lancés à la recherche de cette famause place non sans difficultés. Ne se trouvant pas sur notre carte touristique, il a fallu demander aux serveurs de la terrasse (ils n'avaient aucune idée mais ils en avaient entendu parler...) et ensuite à une commerçante de bière beaucoup plus au courant qui nous indiqua précisément où se rendre pour goûter cette bière unique. Grâce au GPS intégré de David (je ne m'obstine plus jamais avec lui sur des chemins ou directions à prendre), nous avons trouvé la minuscule ruelle où se trouvait la taverne, seul endroit au monde où ils vendent cette bière évidemment. Déception totale lorsqu'ils constatent que l'endroit est bondé et pas vraiment 'tourists-friendly'. David parvient tout de même à utiliser les toilettes, ne pouvant à peine marcher....haha et Max en ressortit quelques minutes plus tard avec une De Garre de 1,5 litre en guise de cadeau de fête pour son beau-frère, dissimulée dans son manteau. Impossible de boire une petite De Garre à l'intérieur et vu l'accueil qui nous a été réservé, on a préféré passer notre tour mais il l'a eu sa De Garre, et toute une à part de ça!! Il devra par contre la déguster beaucoup plus tard puisque nous la rapporterons seulement lors de notre visite dans deux semaines.

 

Finalement, la visite de Bruges s'est terminée par une belle marche pour y contempler le Burg où se trouve l'Hôtel de ville datant du 14e siècle , la tour en brique de l’Église d’accueil Notre-Dame, la plus élevée d’Europe ainsi que qu'une courte visite au Béguinage puisque le monastère fermait ses portes quelques dizaines de minutes avant notre arrivée...Le calme est palpable malgré la fermeture de l'enceinte, les cygnes y étaient présents, l'eau et quelques jardins qui contribuent tous à ce sentiment de calme et de plénitude.

 

En guise de résumé, Bruges est une ville splendide mais il faut également quelques conditions gagnantes et je meurs d'envie d'y retourner avec Max une journée où les 35 000 personnes seront chez elles et où le soleil se pointera afin de faire un tour sur les canaux de Bruges, un 'must' quand on s'y rend mais à faire avant 18h!! Gand nous a davantage surpris car nous ne nous attendions pas à autant de beauté et en plus, nous avons eu une journée beaucoup plus ensoleillée lors de notre visite là-bas. Néanmoins, deux superbes villes qui méritent l'attention et dont nous sommes si près !! Quelle chance incroyable :)

 

Bruges:

 

 



23/05/2012
3 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 27 autres membres